Lifestyle

Dans les yeux de l’observateur.

L’œil humain, source d’inspiration de la technologie photo.

Si l’on ne comprenait pas le fonctionnement de nos yeux, il n’existerait certainement pas d’appareils photo modernes. Car les appareils photo ont «appris» certaines fonctionnalités de nos yeux. Nous pouvons par exemple comparer la pupille au diaphragme d’un appareil photo. Pour faire simple, ils s’adaptent tous les deux aux différences de luminosité en s’agrandissant ou en se refermant. Idem pour la lentille de l’œil qui est comparable au système de lentille de l’appareil photo. Alors que l’œil effectue la mise au point des objets à l’aide de ses muscles, les lentilles d’appareils photo se déplacent d’avant en arrière pour atteindre la netteté voulue. Mais l’homme et la technologie peuvent aussi fusionner parfois, comme le montre l’exemple suivant…

Je vois ce que tu ne vois pas…

Projet: Eyeborg

Rob Spence est réalisateur. Il est le seul homme sur Terre à porter une caméra minuscule dans son orbite au lieu d’un œil en verre, et celle-ci émet même un signal rouge! Terminator vous salue. Pour quelle raison? Lors d’un accident survenu lorsqu’il avait neuf ans, Rob Spence a perdu la vue de son œil droit et n’était pas satisfait des prothèses visuelles classiques. C’est pourquoi il a développé, avec des ingénieurs, la première prothèse caméra intraoculaire au monde. Cette caméra ne permet pas à Rob Spence de voir, car elle n’est pas reliée au nerf optique, mais il peut filmer son environnement – ce qui est parfait pour un réalisateur. Rob Spence est un véritable oiseau rare, même si les capacités des animaux en matière de vision sont pour le moins au moins aussi étonnantes.

Rob Spence – un vrai eyeborg

De vrais supers pouvoirs de la vision

L’expression «avoir un regard d’aigle» n’est pas due au hasard. Les oiseaux de proie peuvent repérer une souris à une hauteur de plus de trois kilomètres! C’est leur rétine qui le leur permet, car celle-ci est environ trois à quatre fois plus grande que chez l’être humain. Par ailleurs, les oiseaux de proie ont davantage de cellules visuelles que nous. Ces dernières disposent alors d’une capacité de résolution huit fois supérieure à notre propre vue. Il en va de même pour les chats: le fond d’œil des chats est recouvert d’une couche réfléchissante qui fonctionne comme un appareil de vision nocturne et amplifie la lumière résiduelle. C’est ainsi qu’ils peuvent bien voir dans le noir. Ce super pouvoir de la vision et d’autres propriétés naturelles ont inspiré la technologie photo et conduit au développements de modèles toujours plus performants.

Voir le monde avec d’autres yeux

Qui souhaite utiliser aujourd’hui les avantages de la technologie photo moderne peut puiser dans les nombreuses ressources disponibles et reproduire le monde selon ses envies. Il est possible de prendre des photos exceptionnelles par passion, pour le travail ou dans son temps libre, notamment avec le LUMIX G9M, appareil photo adapté à toutes les activités. Le thème de la «vision» n’a pas seulement trait à la technologie; il nous concerne tous. Le deuxième jeudi d’octobre a lieu tous les ans la «Journée mondiale de la vue», qui sensibilise sur l’importance de la capacité visuelle et la situation des personnes aveugles et malvoyantes. En effet, une vue qui fonctionne à vie est tout sauf une évidence et nous pouvons dire merci à nos yeux.