Lifestyle

Qui cherche trouve!

La cueillette de champignons, un passe-temps passionnant.

À vos champignons, prêts, partez! L’automne est aussi la saison des champignons. La fièvre de la cueillette s’empare alors des petits et grands promeneurs en forêt. Aller aux champignons réveille en effet notre instinct de chasseur et de cueilleur. Et comme les champignons poussent généralement dans de beaux sites, cette activité nous permet de profiter à fond de la nature. Et pouvoir agrémenter son plat préféré de girolles, de champignons ou de cèpes à l’issue d’une bonne cueillette constitue un vrai bonheur. Envie de champignons? Avant de vous élancer en forêt, il y a quelques points à connaître et à respecter, sans quoi la cueillette risque de se solder par une amende ou une hospitalisation.

L’amanite: jolie, mais vénéneuse!

Faire confiance c’est bien, contrôler c’est mieux

Côté champignons, la Suisse a beaucoup à offrir! On y rencontre plus de 5000 espèces différentes. Bien entendu, toutes ne sont pas comestibles. Les champignons comestibles courants sont notamment les girolles, les cèpes, les chanterelles et les rosés-des-prés. Mais attention, beaucoup de champignons comestibles ont un sosie toxique! Une règle de base est de ne jamais ramasser des spécimens que l’on ne connaît pas. Il existe certes aujourd’hui des applications pratiques et des livres qui facilitent l’identification des champignons, mais en cas de doute, il faut impérativement présenter tout champignon «suspect» à un contrôleur. Des services de contrôle sont disponibles dans toute la Suisse. Envelopper les champignons inconnus dans du papier journal, à l’écart des espèces clairement identifiées, et les faire vérifier afin d’éviter tout risque d’empoisonnement. Mais que faut-il savoir lors de la cueillette proprement dite?

La cueillette de champignons, une aventure pour toute la famille en pleine nature

Tout est dans la préparation

Les champignons n’aiment pas les sacs en plastique. Pourquoi? Parce qu’ils y moisissent rapidement. Sans oublier que les sacs en plastique ne sont pas ce qu’il y a de plus écologique. Il est préférable d’utiliser un panier en osier ou en bois tissé, mais un sac en tissu fait aussi l’affaire. Une fois que vous avez trouvé le champignon convoité, cueillez-le délicatement en le tournant, sans endommager la base du pied. Rebouchez ensuite le trou avec un peu de terre pour que les tissus fongiques puissent se reconstituer. Évitez de ramasser les champignons très jeunes ou très vieux, de même que les exemplaires rongés par la vermine. Suivez ces conseils pour apprécier davantage votre récolte. Des règles claires définissent les quantités pouvant être ramassées. Il est bon de les connaître, sans quoi la cueillette peut coûter cher…

Un loisir onéreux

Non, ce n’est pas une blague. En Suisse, il existe des réglementations cantonales et communales sur la cueillette de champignons. Elles indiquent par exemple la quantité de champignons autorisée par jour et par personne. Ou si la cueillette en groupes organisés est autorisée. Même si tout cela sent fort la bureaucratie, ces règles sont tout à fait justifiées pour protéger la nature. Les réglementations varient cependant fortement d’un canton à l’autre, ce qui peut s’avérer assez déroutant. Pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous sur un moteur de recherche digne de confiance. Dans les Grisons par exemple, quiconque est pris avec 500 grammes en trop doit verser une amende d’ordre s’élevant à 50 francs. Chaque kilo en trop coûte 100 francs. Toute personne ayant sept kilos ou plus dans sa corbeille est même passible de poursuites! Sachez de plus que la cueillette des champignons est interdite dans toutes les réserves naturelles. Il est donc judicieux de s’informer au préalable.

Pleins feux sur les champignons

Si vous allez aux champignons en Suisse, vous tomberez certainement sur votre champignon préféré et découvrirez de magnifiques sites naturels. Voilà l’opportunité rêvée pour prendre de belles photos en marge de la cueillette. Ou pour réaliser un cliché de votre champignon avant de le cueillir. Réussir de belles photos dans la nature n’est pas sorcier, il suffit d’avoir le bon équipement, par exemple le LUMIX G91 de Panasonic. Ce modèle polyvalent et robuste, aux superbes raffinements techniques, est le compagnon idéal durant vos excursions. Son boîtier résistant à la poussière et aux éclaboussures fait de lui un véritable aventurier. Lors de votre prochaine sortie dans la nature, profitez-en pour récolter de bons champignons ET de belles photos. Amusez-vous bien!

Capturer la beauté de la nature