Responsabilité

La volonté d’apporter la lumière dans les régions les plus reculées du globe

Panasonic fait don de 100 000 lanternes solaires pour les pays en voie de développement et organise la distribution sur place.

Les lanternes solaires éclairent les foyers qui n’ont pas accès au réseau électrique

1,32 milliard d’êtres humains vivent dans des conditions économiques précaires. Ils ont malheureusement très peu accès à l’eau propre, aux soins médicaux et à l’électricité. Et c’est encore un euphémisme dans certaines régions reculées. En tant qu’entreprise qui débuta son histoire en fournissant des produits électroménagers simples, solides et bon marché à chaque foyer de l’Asie-Pacifique, il nous semble de notre devoir d’utiliser nos compétences en matière de piles, de lumière et d’énergie solaire pour assurer une distribution décentralisée de l’éclairage même dans les régions qui doivent attendre des années avant d’être raccordées au réseaux électriques.

En effet, un éclairage durable et gratuit améliore les possibilités de formation. Et une meilleure formation est le premier pas vers l’auto-prise en charge. Car seul le renforcement de la population et de l’infrastructure locales porte durablement ses fruits et permet d’améliorer les conditions de vie et les perspectives économiques des individus. Notre objectif est d’attendre 100 000 lanternes solaires installées d’ici l’anniversaire commémoratif des 100 ans de l’entreprise qui aura lieu en 2018. Avec ce projet, nous continuons à être l’entreprise qui détient le plus grand savoir technologique et pratique en matière de piles.

Panasonic est conscient de ses responsabilités. Envers ses collaborateurs, envers l’environnement et envers la population mondiale. Nous nous sommes engagés à ne consommer que la quantité d’énergie indispensable et à mettre à disposition autant de solutions que possible pour aider les habitants des régions en voie de développement à se tirer d’affaire.

 

Plus d’1,2 milliard d’êtres humains n’ont aucun accès à l’électricité. Plus de 2,8 milliards d’êtres humains ont besoin des énergies fossiles telles que le bois ou le charbon pour s’éclairer et se chauffer (source : Banque mondiale).